Tex l’animateur est-il ruiné? “J’ai tout perdu”, renvoyé à cause d’une mauvaise blague

Tex, l’ancien présentateur des ” Z’amours ” se dit ruiné. Licencié par France Télévisions pour sa blague sexiste, l’ancien animateur semble avoir du mal à remonter la pente.

Après plusieurs années à la présentation du jeu Les « Z’amours » sur France 2, l’humoriste avait été évincé pour ses propos jugés inadmissibles par la direction et par un grand nombre de téléspectateurs. En pleine année de l’affaire Weinstein, et des multiples scandales concernant les violences faites aux femmes, on peut dire que sa blague est réellement tombée à plat. La direction de la chaîne avait donc décidé de se séparer du présentateur sur-le-champ.

Après une longue bataille juridique où Tex voulait faire requalifier ces centaines de contrats CDD en contrat CDI, et demander plus d’un million d’euros de dédommagement, le tribunal ne lui a finalement pas donné raison; mais lui a au moins accorder une somme de 45 000 € ainsi que le remboursement des frais judiciaires.

L’animateur commentera d’ailleurs le verdict dans la presse « L’échec du procès, c’est encore pire que d’être viré, parce que ceux qui te virent pour une raison que je trouve déplorable, c’est-à-dire un humoriste qui fait une blague à la télé et qu’on vire, tu ne comprends pas. Mais que le jugement d’une Cour te dit ‘ non mais ils ont eu raison de vous virer et vous n’aurez rien ’, c’est redoutable “. L’ancien humoriste avoue aujourd’hui ne plus avoir aucune rentrée financière.

À la tête des ” Z’amours durant de nombreuses années, il s’était néanmoins construit un patrimoine en achetant quelques biens et, selon lui, il serait dans l’obligation de les revendre pour pouvoir subvenir à ses besoins. « J’ai tout perdu, comme un bon breton j’avais mis de l’argent de côté, j’avais acheté des appart et tout ça, et je pense que d’année en année je vais revendre des apparts et vivre là-dessus » a expliqué Tex, sur la chaîne non stop people.

« C’est redoutable ce que je vais dire, mais il ne faut compter que sur soi, je vais reprendre la phrase de Kennedy : « ne vous demandez pas ce que l’État peut faire pour vous, demandez-vous ce que vous vous pouvez faire pour l’État » » avait-il alors ajouté.

Il y a trois ans dans l’émission « C’est que de la télé » sur C8, bien qu’apparemment il se rendait compte qu’il allait commettre une bêtise, il décide quand même de raconter sa blague : « Que dit-on à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir, on ne lui dit plus rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois ». Malgré des excuses qui semblaient sincères via les réseaux sociaux en expliquant qu’il s’opposait fermement à toute forme de violence faite aux femmes, le mal était fait.

Les internautes se sont déchaînés et la direction de France Télévisions a directement réagi. À tel point que l’affaire était remontée jusqu’au plus haut sommet de l’État, et que Marlène Schiappa, Secrétaire de l’État chargée de L’Égalité entre les hommes et les femmes, a dû prendre la parole pour dénoncer une plaisanterie indigne et irrespectueuse ; elle saisira, d’ailleurs, le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Aujourd’hui sans emploi, l’humoriste de 60 ans que l’on avait découvert dans « La classe » sur France 3, et dans « Le Petit Théâtre de Bouvard », avoue être désormais sans ressource. À l’affiche durant sa carrière, de plusieurs pièces de théâtre et de plusieurs one-man-show, Tex semble définitivement banni du paysage audiovisuel et culturel français. Une blague de très mauvais goût qui lui aura coûté extrêmement cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *