Jean-Pierre Pernaut énervé, se lâche une fois de plus, et s’exprime avec des propos cinglants

Jean-Pierre Pernaut a de nouveau réagi ce lundi dans son journal télévisé, exaspéré par les images des célébrations organisées après les élections municipales de ce dimanche 28 juin. “On se souvient des images du festival de musique” pour rappeler le nombre de des gens qui ont célébré sans aucune précaution et sans aucun geste de barrière.

Des rencontres qui ont fait sursauter Jean-Pierre Pernaut qui semblait reprocher aux personnes présentes de ne pas se souvenir des images ou des messages transmis durant la période des coronavirus, et que selon lui, tout le monde semble avoir oublié. Jean-Pierre Pernaut avait donc décidé de commenter le déroulement de la soirée électorale à 13 heures. journal sur TF1.

Si les ambiances étaient vraiment différentes entre ceux qui ont eu le sourire grâce à leur victoire et ceux qui ont subi la défaite, ce qui a encore une fois surpris, le présentateur du journal de TF1, c’est la proximité des gens qui semblent avoir totalement obscurci ce que nous avions vient de vivre.

Même si des mesures avaient été mises en place et le processus de vote avait été interrompu entre le premier tour et le second tour, et que 3 mois s’étaient écoulés entre les deux scrutins, Jean-Pierre Pernaut n’aurait pas pu manquer d’évoquer ceux qui selon lui avait dépassé les limites: “Apparemment, les écologistes aiment respirer, ils avaient oublié les masques”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

14 juillet. Garde Républicaine. Chateau de Vincennes

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp) le

Une petite bêche vers ceux qui selon lui ont pris trop de liberté avec des mesures d’éloignement et des mesures sanitaires qui semblent encore aujourd’hui nécessaires. “C’était aussi frappant en regardant la télévision hier soir dans toutes les réunions politiques qui ont suivi le vote, fini le masque, fini la mise à distance, tout le monde collé et serré, plein de baisers, de danses parfois”.

Une véritable incohérence selon le mari de Nathalie Marquay.Quelques heures plus tôt dans les bureaux de vote eux-mêmes, nous avions cependant fait très attention, mais le soir, apparemment, le coronavirus avait été complètement oublié“, a analysé et commenté le journaliste. Évidemment, Jean-Pierre Pernaut en a assez de ces images du comportement de ceux qui ne respectent pas les règles.

Alors que pendant de nombreuses semaines le journaliste préféré des Français a critiqué à plusieurs reprises le comportement de personnes insensibles aux mesures préconisées par le gouvernement, il a en même temps tiré des balles rouges sur des décisions qui semblaient totalement illogiques et dénuées de sens. Une fois encore, Jean-Pierre Pernaut n’a pas pu s’empêcher de faire son petit commentaire sur les incohérences qui l’exaspéraient le plus. En détention forcée, le présentateur du journal télévisé le plus regardé en France, alors qu’il n’était pas présent sur le plateau, mais en duplex depuis son domicile, ne s’était pas abstenu de critiquer tout ce qui lui semblait manquer de sens durant cette période de retrait de la vie publique.

Même s’il est apparu à l’écran depuis son domicile dans une capsule de plusieurs minutes dans l’actualité afin de rester présent et d’aborder les sujets qui lui tenaient à cœur, Jean-Pierre Pernaut a également, à plusieurs reprises durant cette période, émis opinions et critiques qui ont créé la controverse. En particulier, lorsqu’il a exprimé son incompréhension quant aux choix du gouvernement concernant la fermeture des plages lorsque tous les centres commerciaux étaient bondés, et s’est étonné que les lieux de loisirs ne soient pas accessibles.

Il a également été choqué pendant le week-end du 1er mai, que les petits commerçants, notamment les fleuristes, ne puissent pas ouvrir leurs portes au public, tandis que les grandes jardineries pouvaient accueillir les clients sans aucune restriction. Il a également donné son avis sur le fait que les rassemblements étaient interdits et qu’il était obligatoire de porter un masque lorsque les gens se rassemblaient dans la rue sans aucune mesure de protection.

Avec presque chacune de ses interventions ou de ses discours, Jean-Pierre Pernaut y est allé avec sa petite remarque ou sa petite attaque pour critiquer soit les mesures prises par le gouvernement, soit les comportements qu’il juge irresponsables. Les occasions ne manquent pas de donner son avis souvent bien défini sur l’actualité, comme lors des dernières manifestations au cours desquelles des actes de vandalisme ont été commis.

Alors qu’une statue de Colbert avait été étiquetée avec l’inscription “negrophile d’Etat”, Jean-Pierre Pernaut avait alors décidé de commenter les faits: “Une image choquante de la statue de Colbert taguée par un militant devant l’Assemblée nationale (. ..), figure de notre histoire, ministre de Louis XIV. Certains le critiquent 350 ans après avoir légiféré à l’époque sur l’esclavage. Un buste de Christophe Colomb a également été dégradé … Nous ne savons pas vraiment pourquoi … Rouen “.

Suite à toutes ces prises de position, Jean-Pierre Pernaut a fait l’objet de nombreuses discussions et a décidé de s’expliquer dans une interview au magazine TV “Je m’abstiens de donner mon avis. Le journal de 13 heures est parfois soutenu par des propos de bon sens, car un journaliste est pas un animal froid qui ne fait que répéter des informations officielles. “Une attitude qui a en tout cas le mérite de ravir ses fans qui voient dans le journaliste, quelqu’un qui ose dire à haute voix ce que beaucoup pensent bas, comme semblent témoigner les nombreux messages de soutien des téléspectateurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Merci à tous !

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp) le

Toujours à la tête des personnalités favorites des Français, Jean-Pierre Pernaut continue sur sa lancée et ne semble définitivement pas prêt à changer. A 70 ans et à la tête du journal télévisé de la première chaîne française depuis plusieurs décennies, il est difficile d’imaginer que quelqu’un puisse l’obliger à changer après toutes ces années sa manière d’être, de parler ou de présenter son journal.

Même si des rumeurs avaient circulé sur d’éventuelles sanctions contre le célèbre journaliste, il semblerait que la notoriété de Jean-Pierre Pernaut constitue un véritable bouclier contre ceux qui souhaitent le faire taire. Selon certains témoignages, les critiques de Jean-Pierre Pernaut contre le gouvernement ont irrité le point culminant de l’Etat.

Mais attaquer le présentateur préféré des Français s’avérerait probablement une mesure d’une grande impopularité pour ceux qui prennent le risque. En tout cas, Jean-Pierre Pernaut est toujours en place jusqu’au jour où il décide lui-même de prendre sa retraite. Mais avant cette date, c’est en vacances que le présentateur partira dans quelques jours, laissant sa place à son second depuis des années, Jacques Legros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *