Nicola Sirkis Indochine dévoile de quoi est décédé son jumeau !

Nicola Sirkis, ses confidences sur la mort de son jumeau. Nicola Sirkis, le chanteur du groupe Indochine revient sur quelques moments de sa vie. De son étonnante rencontre avec l’ancien Président de la République, François Hollande, aux circonstances de la mort de son frère Stéphane.

Face à Yann Barthès dans l’émission ” Quotidien ” sur TMC, le chanteur était sur le plateau pour célébrer les 40 ans du groupe, et annoncait une prochaine tournée. Lors de cette rencontre, il est revenu notamment sur les circonstances dans lesquelles il avait croisé la route de l’ancien Président.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Merci à @radiomeuh pour le son dans nos oreilles pendant ce confinement.

Una publicación compartida de Yann Barthes (@0yann0) el

J’ai rencontré François Hollande, j’avais acheté son livre comme ça. Quand je l’ai rencontré, il n’était plus Président. On était à Limoges, on devait donner un concert. Il arrivait aussi et dormait dans le même hôtel que nous “. C’est grâce au chien de François Hollande qui s’était introduit dans la chambre du rockeur, qu’ils se sont retrouvés nez à nez, et pour faire une plaisanterie, le leader de Indochine aurait simplement dit au Président : ” non il n’y a pas de drogue, il a fouillé toute ma chambre “, ce qui les a bien fait rire tous les deux. ” Je trouve que c’est un mec sympathique ” affirme l’interprète de « L’aventurier ».

Bientôt de retour sur les routes, le groupe Indochine prépare une énorme tournée dont le point culminant devrait être la tenue de concerts dans plusieurs grands stades. Chose très rare, tant il est difficile pour les promoteurs d’imaginer pouvoir remplir une enceinte de plus de 30 000 places.

Indochine semble, néanmoins, être prêt à relever le défi. Si dans un premier temps la possibilité que la tournée démarre au stade Roi-Baudouin à Bruxelles, Nicola Sirkis avait annoncé que les lieux ne représentaient pas toutes les garanties nécessaires au bon déroulement de l’événement. Des propos qui avaient fortement irrités le gouvernement belge.

Leur choix se serait alors plutôt porté vers une autre destination, éloignée d’une centaine de kilomètres de la capitale belge, ce serait finalement le stade Pierre-Mauroy de Lille, qui aurait été retenu pour le méga concert. Groupe iconique des années 80, Indochine revient donc pour une tournée qui s’annonce déjà gigantesque.

Un groupe recréée sous une autre forme puisque le frère de Nicola Sirkis est décédé depuis de nombreuses années. En effet, Stéphane Sirkis, le guitariste du groupe avait été emporté par une hépatite C en février 1999, 30 ans plus tard son frère jumeau lui manque toujours beaucoup. Sur le plateau de Yann Barthès dans l’émission « Quotidien », le musicien, papa de 3 enfants, revient sur les années de folie qu’il a connu avec son frère et qui sont peut-être à l’origine de sa disparition.

” J’ai plein de regrets et des remords, je trouve que ça donne une certaine humilité, moi je n’aime pas trop les gens qui disent moi je n’ai ni regrets ni remords.

Non je pense qu’on a tous fait des conneries, on a tous fait des bêtises, on a tous pas fait de belles choses ou pas assuré ” confie-t-il au journaliste. Le troisième frère Sirkis, Christophe, s’était épanché en 2009 dans un livre intitulé ” StarMustang Indochine une affaire de famille “, dans lequel il expliquait la manière dont ils vivaient à l’époque, et revenait également sur la dépendance de Stéphane à l’héroïne, addiction qui, selon lui, aurait causé sa perte.

Nicola revient sur les regrets d’avoir perdu son frère, sur les remords qui l’habitent, et sur sa culpabilité de ne pas avoir réussi à aider son frère à se sortir de la drogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *