Jean-Marie Bigard, bientôt candidat à la présidentielle de 2022 ?

Le 27 mai dernier, le célèbre comique Jean-Marie Bigard a indiqué sur l’antenne de BFMTV qu’il n’excluait pas de se porter candidat à l’élection présidentielle de 2022. Une possibilité qui inquiète jusqu’à l’Élysée.

Jean-Marie Bigard est un humoriste engagé. La vie politique l’intéresse et il a toujours un point de vue sur les grands sujets de société. Il a voulu entrer en contact avec le président de la République, Emmanuel Macron, pour discuter avec lui de l’épidémie de Covid-19 et sur le sujet de la réouverture des restaurants et des débits de boissons. Le 9 mai dernier, l’acteur, réputé pour ne pas mâcher ses mots a indiqué sur sa page Facebook qu’il ne comprenait pas « la façon de gérer la crise du coronavirus par le gouvernement », puis a enchaîné, « j’en ai marre d’accepter d’être enfermé comme un lion en cage et voir que lundi tout va ré-ouvrir sauf les lieux de convivialité ? On va laisser crever nos bars, nos restos, nos bistrots ? C’est ça ? », balançait-il.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

MES AMIS!!! désolé mais faut ça sorte putain!!!! j’en ai marre de voir des guignols nous diriger! j’en ai marre d’accepter d’être enfermé comme un lion en cage et voir que lundi TOUT va ré-ouvrir SAUF les lieux de convivialité? on va laisser crever nos bars, nos restos, nos bistrots?? C’est ça??? Pourquoi le gouvernement relance les courses du PMU mais nous interdit de boire un canon en terrasse? y en a marre de voir ce gouvernement céder à des pressions, plutôt que de nous laisser boire des “pressions”!!! partagez en masse, pour que le président m’appelle et qu’on règle ça, entre hommes, autour d’un ricard! #JeSauveMonBistrot #JeSauveMonResto ! #macron @emmanuelmacron @booder_officiel #gouvernement #covid19 #jesauvemonbistrot #coronavirus #jesauvemonresto #quotidien

Una publicación compartida de Jean Marie Bigard (@bigard_officiel) el

Un entretien au téléphone avec Emmanuel Macron

Suite à ce coup de gueule, Emmanuel macron a pris la décision de passer un coup de fil à Jean-Marie Bigard. Le président lui aurait annoncer des dates. « Je ramène ma gueule, je chie sur le président et le président m’appelle pour me dire ‘Vous avez raison, c’est génial », s’est amusé l’humoriste sur l’antenne de Sud Radio.

Le 27 mai dernier, le comique a franchi une étape supplémentaire dans son investissement et son engagement au sein de la cité. Sur l’antenne de la chaîne d’informations en continu, BFMTV, Bigard a expliqué qu’il gardait ouverte la possibilité d’être candidat à la magistrature suprême : la présidence de la République. Pour le moment, il est très heureux d’avoir l’oreille du président. « Je sais que mon bras touche au trône », explique-t-il. « Cela veut dire que je sais que le premier coup de fil que m’a donné Emmanuel Macron, il m’a dit ‘C’est Patrick Sébastien qui m’a donné votre téléphone, je vous ai écouté, je vous écoute toujours, j’aimerais bien parler avec vous.’ Toutes les phrases que j’ai dites, il les a approuvées parce que ce sont des phrases du peuple. » 

« Oui, ça pourrait me tenter »

Quand on lui pose clairement la question de savoir si une candidature à la présidentielle est envisageable, il répond tout de suite : « Si cela pouvait aider le peuple à avoir une voix sincère qui ne fait partie d’aucun parti politique, oui, cela pourrait me tenter. » Bigard considère que le président de la République est mal entouré et que le président est coupé du peuple. L’humoriste était satisfait que le président puisse l’appeler. Cela montre qu’il se préoccupe de la situation.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Rdv 18h30 sur facebook j ai une big annonce à faire !

Una publicación compartida de Jean Marie Bigard (@bigard_officiel) el

Une candidature populiste redoutée, Jean-Marie Bigard

La candidature de Jean-Marie Bigard même si elle se confirmait aurait peu de chance d’aller au bout. En effet, pour pouvoir se présenter à l’élection suprême, il faut recueillir 500 signatures d’élus. Une étape qui serait très compliquée à franchir pour l’amuseur. En 1981, Coluche avait tenté l’expérience et n’avait pas réussi à recueillir les fameuses signatures. Pour rappel, Bigard s’est déjà engagé dans la course à la Mairie de Paris. Il s’était engagé au côté du candidat Marcel Campion, figure des forains. Il avait recueilli un score anecdotique : moins de 1%. Quoiqu’il en soit pour la future présidentielle de 2022, Emmanuel Macron redoute une candidature populiste qui viendrait bousculer le jeu politique traditionnel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *