Pierre-Jean Chalençon ruiné au plus mal? Il fait appel à un proche

Dans une interview avec Non Stop People, Pierre-Jean Chalençon a expliqué l’impact de la crise de Covid-19 sur ses finances. L’acheteur du Deal conclu est sorti grâce à l’aide d’un proche: sa mère.

Il y avait des confinements plus faciles. Pierre-Jean Chalençon, il a un gros coeur. L’acheteur de Deal a conclu une tragédie début avril, puisqu’il a perdu son père. Un deuil difficile à faire, d’autant plus en raison des conditions particulières des funérailles: Pierre-Jean Chalençon n’a pas été autorisé à organiser des funérailles.

Rien qui puisse améliorer les sentiments de l’acheteur envers le gouvernement: Pierre-Jean Chalençon n’a pas aimé son enfermement et a souligné “l’amateurisme de certains”. Un enfermement vécu dans son Palais Vivienne, fermé au public, bien sûr, dans cette crise sanitaire sans précédent.

Aucune ouverture de palais et aucun nouveau nombre de Deal conclu: le Covid-19 a mis Pierre-Jean Chalençon au chômage technique et dans l’impasse financière, comme il l’explique sur Non Stop People, ce mercredi 20 mai.

“Je peux m’en sortir”

“Ce n’est pas évident car je ne suis pas salarié de France 2, donc pas d’argent de ce côté. Le Palais Vivienne était fermé, donc pas de visites“, a-t-il résumé, avant de lancer un appel à l’aide:

“Il est important que le gouvernement pense aux personnes qui ne sont pas des employés, nous devons penser à ces personnes.” Pierre-Jean Chalençon sait cependant qu’il est un privilégié: “Je peux m’en sortir. J’ai un héritage, je peux vendre des choses”. Pour sortir des difficultés financières, il pouvait compter sur le soutien de sa mère. “Ma mère est une femme très généreuse et elle m’a fait un virement, confie-t-il, sans préciser le montant. Heureusement, elle était là”, conclut-il en souriant.

Pierre-Jean Chalençon dévoile l’âge et le parcours professionnel de son ex, un homme marié

Suite de l’article, page suivante—>

Page Précédente