Jean-Pierre Pernaut : Nouveau coup de gueule en plein JT, il balance du lourd

Jean-Pierre Pernaut montre une fois de plus qu’il n’a pas froid aux yeux. Rien ne peut empêcher le journaliste de faire entendre des informations pertinentes par son public. Star de l’actualité à 13h TF1 malgré la détention continue, il continue de se rassembler. Cette fois, sa diatribe concerne la fermeture des plages. Et encore une fois, il sera rejoint par l’opinion publique qui est heureuse de voir que Jean-Pierre Pernaut dit à haute voix ce que pense la population.

Jean-Pierre Pernaut a encore des choix gouvernementaux en ligne de mire

Le gouvernement français avait déjà été la cible de Jean-Pierre Pernaut. Il n’a pas hésité à pointer du doigt les incohérences dans les déclarations des ministres et du président de la République. Jean-Pierre Pernaut porte des principes et des valeurs qui l’empêchent de garder le silence lorsqu’il constate que les Français sont perdus.

L’information elle-même, dont il est quelque part responsable, s’est trouvée se contredire du jour au lendemain. Une situation insupportable pour le journaliste. Et à l’annonce de la levée des mesures de confinement, Jean-Pierre Pernaut a une nouvelle fois trouvé contradictoire de permettre aux gens de sortir tout en gardant les plages fermées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mon mari @pernautjp ❤️ pour son #13halamaison sur @tf1lejt toujours concentré et…à l’aise dans ses baskets ! 👟👟#stayathome #restezchezvous

Une publication partagée par Nathalie Marquay-Pernaut (@nathalie_marquay_pernaut) le

L’ouverture des plages doit se faire avec l’autorisation des préfets après examen des demandes des maires. Dans un sens, le gouvernement laisse aux maires la responsabilité et le risque de faire ce choix. En toute conscience, il est très difficile de prendre une telle décision. Mais le gouvernement se retire sous prétexte de laisser son autonomie décisionnelle au cas par cas. En même temps, c’est le gouvernement qui a décidé de contenir et de déconfinir la population.

Page Précédente