Christian Quesada bientôt libéré de prison, les raisons ?

Christian Quesada est toujours en détention provisoire depuis le 27 mars 2019. Tandis que l’enquête continue à son sujet, il pourrait sortir de prison d’ici quelque temps.

Incarcéré depuis six mois, Christian Quesada passe sa détention provisoire à la prison de Bourg-en-Bresse. L’ancien maître de midi a été mis en examen le 27 mars 2019 pour corruption de mineur et détention et diffusion d’images à caractère pédopor nographique.

Malgré les accusations qui pèsent sur lui, Christian Quesada pourrait sortir de prison dans six mois. C’est en substance l’information véhiculée par Cyril Hanouna sur le plateau de Touche pas à mon poste, le mercredi 25 septembre 2019 :

“La détention provisoire de Christian Quesada doit se renouveler tous les 4 mois et peut durer un an maximum. Et après un an, si le procès n’a toujours pas eu lieu, il serait mis en liberté conditionnelle, ce serait donc en mars 2020“.

Christian Quesada

Certes, la durée de la détention provisoire en France est généralement d’un an, toutefois, elle peut s’étendre selon certains crimes.

Christian Quesada

C’est donc un long processus dans lequel est impliqué l’ancien champion des “12 coups de midi”. Isabelle-Morini Bosc avait expliqué le 4 septembre 2019 toujours sur TPMP, que les enquêteurs devaient être très minutieux quant à l’analyse des données :

“Ça prend un temps fou pour disséquer tous les documents de plusieurs ordinateurs. C’est un travail de fourmi !“.

Christian Quesada

Cyril Hanouna avait poursuivi en disant :

“On a contacté le cabinet de l’avocat de Christian Quesada et il n’y a pas de date d’audience de fixer“.

Cette situation est loin de déplaire à Christian Quesada qui vit déjà un enfer en prison. La diffusion sur C8 en mai 2019, d’un documentaire le concernant a empiré les choses. Ses codétenus ne sont pas tendres avec lui comme l’a révélé Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste.

Cyril Hanouna

Il faut noter que le plus grand maître de midi risque une condamnation lourde. Pour détention et diffusion d’images à caractère pédopor-nographique, celui-ci risque une peine de 7 ans de prison et 100 000 euros d’amende. De plus, pour tentative de corruption de mineur, l’homme de 55 ans risque 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Cyril Hanouna

Il y a quelques jours, l’avocat de Christian Quesada informait d’une mise à jour sur l’état de santé de ce dernier. L’avocat semble en avoir trop dit et a mis son client en mauvaise posture. Des confidences qui, selon Christine Kelly, chroniqueuse dans TPMP et ancienne membre du CSA pourraient bien porter préjudice à son client.

Page Précédente