Les docteurs sont contraint à faire une césarienne en urgence, le père voit le visage de l’enfant et un silence total et tombé dans la salle

La grossesse peut être une période très stressante pour les futurs parents. Ils sont souvent inquiets concernant la santé du bébé, mais cette peur se dissipe généralement aussitôt après sa naissance, lorsque les médecins annoncent que tout va bien. Jenny Wilklow et son mari n’ont pas eu cette chance, bien au contraire, ce qui s’est passé dans la salle d’accouchement a laissé tout le monde sans voix. Voici leur histoire.
Jenny Wilklow a vécu une grossesse des plus normales. Elle et son mari ont consulté plusieurs médecins, tous leur affirmant que leur futur bébé était en bonne santé et qu’il se développait de manière tout à fait ordinaire.

Tout a basculé pour Jenny pendant la 34ème semaine de grossesse, lorsque les médecins ont été obligés de pratiquer une césarienne en urgence. Malgré une procédure et un accouchement réussis, la jeune maman allait bientôt réaliser que quelque chose n’allait pas.

En l’espace de quelques secondes, elle voit la pièce se transformer et les regards s’affoler. Le visage du bébé avait soudainement changé. Jenny décèle une expression de panique sur le visage des médecins et des infirmières. Elle raconte, « Je les voyais s’affairer autour d’elle. Sa peau est devenue dure comme la pierre et elle a commencé à se fissurer à travers tout son corps».

Les infirmières ont essayé de la rassurer tant bien que mal et lui ont administré un sédatif pour qu’elle puisse s’endormir. Quelques heures plus tard, Jenny se réveille et on lui explique que sa fille souffre d’ichtyose harlequin (IH).

A ce moment-là, Jenny tourne la tête vers son mari et ce qu’elle y voit lui confirme que le pire est arrivé. « Son silence m’a terrifié», avoue-t-elle.

Jenny Wilklow se met alors à faire des recherches sur la condition de sa fille. Elle raconte, « j’ai passé les deux jours suivant sa naissance à me renseigner sur cette maladie, et j’ai réalisé le type de vie qui l’attendait. Je me suis sentie complètement seule et perdue. A ce moment-là, je me suis dit qu’il vaudrait peut-être mieux qu’elle meure ». Ces paroles, en apparence dures voire choquantes, sont des mots qui reflètent le désespoir d’une jeune maman confrontée à une situation hors-norme, et qui essaye d’être forte afin de prendre la meilleure décision pour son enfant.

Qu’est-ce que l’ichtyose harlequin ?

Page Précédente