Une femme a donné naissance à un enfant de trois parents différents.

Un bébé conçu avec l’ADN de trois parents différents est né en Grèce, selon une technique controversée utilisée pour la première fois pour permettre à une femme non fertile d’accoucher, a rapporté jeudi l’équipe médicale gréco-espagnole qui a réalisé l’expérience. la méthode avait été utilisée en 2016 au Mexique, mais dans ce cas l’objectif était de prévenir la transmission d’une maladie héréditaire maternelle.

A cette occasion, c’est une Grecque de 32 ans, qui n’avait pas réussi à devenir mère malgré plusieurs fécondations in vitro, qui s’est prêtée à l’expérimentation pour donner naissance à un bébé mâle de 2.960 kilos, a déclaré le centre grec Institute of Live (IVF) dans une déclaration.

La naissance qui a eu lieu en Grèce représente un grand progrès pour la science en matière de fertilité.

Page Précédente