À une soirée un peu trop arrosée, il se fait tatouer la moitié du visage. Maintenant, il lui est impossible de trouver un emploi.

Mark Cropp est un jeune Néo-Zélandais dont le seul but est ” de trouver un emploi et de subvenir aux besoins de sa famille “. Mais un détail sur son visage l’arrête et rend ce but loin d’être facile : un tatouage géant qui couvre plus de la moitié de son visage.

Le tableau dit “Devast8” et Cropp comprend que cela peut être désagréable pour les employeurs potentiels, mais insiste sur le fait que cela ne doit pas remettre en question leur volonté de travailler.

Le visage de Half Mark est recouvert du slogan “Devast8” (dévasté)

M. Cropp a expliqué au tabloïd New Zealand Herald qu’il s’était fait tatouer il y a quelques mois dans une cellule de la prison de Christchurch en Nouvelle-Zélande. “J’étais pas très bien et je me suis laissé faire et maintenant c’est impossible de l’enlever, mais cela ne veut pas dire que je veux conditionner ma vie.

Page Précédente