Qui se souvient des jumelles siamois Abby et Brittany, voici leur incroyable transformation en 2019.

En fait, ils ont même fait la couverture du magazine Life. Comme si cela ne suffisait pas, ils ont récemment décidé de jouer dans leur propre émission de télévision. Il s’agira d’un documentaire réalisé en collaboration avec Discoverý Channel.

Ce programme sera présenté en première dans quelques jours et s’appellera Abby et Brittany. Ce documentaire montrera les vicissitudes de leur vie quotidienne après l’obtention de leur diplôme. Cependant, la vie de ces deux sœurs n’a pas été facile du tout. Pour grandir, ils devaient se mettre d’accord sur tout, y compris les vêtements.

La situation s’aggrave encore quand on se rend compte qu’ils ont des personnalités totalement différentes. Ils nous ont eux-mêmes assuré que même leur température corporelle est différente. De même, chacun contrôle la moitié de son corps, c’est-à-dire une main et une jambe. Pour cette raison, il leur est devenu très difficile d’apprendre certaines choses de base comme marcher, ramper ou applaudir.

Elles ont appris à travailler en équipe

Alors que chacun peut faire certaines choses par lui-même, il y en a d’autres sur lesquelles elle doit travailler ensemble. Un exemple est la course à pied, la natation, le vélo ou la conduite d’une voiture. Cependant, avec un peu d’effort, vous avez réussi à le faire. Un autre gros problème, c’est qu’ils ont des personnalités différentes, donc ils ont parfois des accidents.

Abby aime beaucoup les mathématiques et les sciences en général. Cependant, Brit est plus un amateur d’art et a une passion pour l’écriture.

Mais malgré leurs différences, ça ne les dérange pas d’être siamois. Ce qui les dérange vraiment, c’est quand les gens commencent à prendre des photos d’eux en douce.

Selon Radio XM, l’un des jumeaux est déjà engagé, bien que les détails soient encore inconnus.

Il est vrai qu’elle partage les organes de l’obligo, mais beaucoup pensent que cela ne les empêche pas d’avoir une vie de couple. Cependant, des commentaires négatifs circulent déjà sur Internet.

Selon les experts, les cas siamois ont tendance à se produire avec 1 naissance sur 200 000. Plus de la moitié de ces fœtus sont mort-nés et ceux qui sont nés vivants durent quelques jours.

Le taux de survie pour ces cas varie de 5 à 25 %. La vérité est que le cas de ces sœurs est une véritable histoire de survie.