Emmanuel Macron : 12 choses que vous ignorez totalement sur lui

Dimanche 7 mai 2017, l’outsider Emmanuel Macron, 39 ans, est devenu président de la République française avec 65,5% des suffrages. Mais connaissez-vous vraiment Emmanuel Macron ? Avant d’être élu à la tête du pays, il a multiplié les carrières, d’écrivain à banquier, de ministre de l’Economie à philosophe… Découvrez les secrets du nouveau locataire de l’Elysée.

1. C’est un pianiste hors pair

Plus jeune, Emmanuel Macron suivait des cours de solfège et de piano au conservatoire d’Amiens. À force de travail, il finit même par y obtenir le troisième prix de l’établissement. Selon le journal Le Monde, lors de son passage au gouvernement en tant que ministre de l’Économie, il était surnommé par ses collègues le « Mozart de l’Élysée ».

2. Sa grand-mère est partie dans ses bras

Emmanuel Macron est depuis toujours très proche de sa grand-mère qu’il appelle « Manette ». Certains de ses proches décrivent cette relation comme étant « inédite, d’une force extrême. » Mais en avril 2013, il reçoit un appel en urgence de sa mère : « Il était à l’Élysée, il a tout de suite foncé dans une voiture pour la rejoindre. Elle est partie dans ses bras. »

3. Il est passionné de philosophie

Lors de ses études, Emmanuel Macron a fait son DEA de philosophie avec comme sujet principal l’intérêt général. Ses travaux s’étendent notamment à la philosophie du droit d’Hegel. Plus tard, il deviendra l’assistant personnel de Paul Ricoeur, connu et reconnu comme l’un des plus grands philosophes français du XXe siècle.

4. Et voulait devenir écrivain

Bien avant de se lancer en politique, le jeune Emmanuel Macron avait un faible pour la littérature. Il affirmait d’ailleurs, en février dernier lors d’un entretien à L’Obs, qu’il avait à l’époque pour « unique vocation » de devenir écrivain. Jean-Baptiste de Froment, ancien camarade de classe du nouveau président, raconte : « Il avait commencé à écrire un livre ambitieux. L’histoire se passait en Amérique du Sud, c’était épique. Le roman faisait déjà une centaine de pages, l’univers y était construit. »

5. Il était très en vue chez Rothschild

Arrivé chez Rothschild & Co en 2008, Emmanuel Macron s’y fait remarquer dès avril 2012 grâce à un coup très important. En effet, il conclut le rachat de la marque Pfizer par la célèbre multinationale Nestlé, une transaction qui se chiffre à plus de 9 milliards d’euros. Un deal réussi grâce à la relation de confiance qu’il a construit avec Peter Brabeck, ancien directeur de Nestlé, et réputé « vraiment pas commode ». « Il séduirait une porte de prison » dit de Macron l’un de ses anciens collègues de chez Rothschild dans Le Figaro.

6. Il a un coach vocal chanteur d’opéra

Depuis qu’il a fait la une de tous les JT en s’époumonant dans son micro à la fin de son meeting à Paris le 10 décembre dernier, Emmanuel Macron a fait appel à un professionnel. C’est L’Opinion qui révèle qu’il a pris des cours avec Jean-Philippe Lafont, un chanteur d’opéra toulousain. Dans leur contenu, ces séances consisteraient à travailler sur le souffle, lire un texte en essayant de ralentir, insister sur un mot, réfléchir aux liaisons ou encore chanter un texte ou le mimer.

Page Précédente