La police d’État reçoit une lettre d’une fillette de 9 ans avec un billet de 10 $, ils savent qu’ils doivent agir rapidement.

Les policiers et les beigneries vont de pair comme le sel et le poivre. Ou du moins c’est ce que Hollywood voudrait vous faire croire.

Mais en fait, tous les agents ne sont pas dépendants des beignets (choc, horreur), mais il semble que les beignets étaient l’un des rares endroits ouverts jusqu’à tard dans la nuit lorsque la police a commencé à patrouiller avec leurs voitures au lieu de rester debout. C’est ainsi qu’ils sont devenus un endroit pratique pour s’arrêter et faire des appels d’urgence, remplir des documents de travail ou simplement prendre une collation et un café.

Depuis lors, ils sont connus comme étant le refuge populaire des policiers. Et c’est une bonne chose aussi, en ce qui concerne cette histoire.

Brooke, 9 ans, faisait la queue un jour, attendant d’acheter des beignets. Mais quand il est allé payer, il a découvert qu’il n’avait pas assez d’argent…

Et il s’est avéré qu’un gentil étranger l’attendait derrière elle – le soldat Chad Savannah.

Beaucoup d’entre nous se sont retrouvés dans cette situation : vous passez une commande, arrivez à la caisse et réalisez que vous n’avez pas assez d’argent. Brooke, 9 ans, a décrit ce moment d’une manière que nous pouvons tous nous voir réfléchis.

“Je faisais la queue, je n’avais pas assez d’argent et j’ai gelé “, a dit Brooke à Butler Eagle. “Je ne savais pas quoi faire.”

Heureusement, le soldat Chad Savannah était derrière elle et, ne manquant rien, a dit au caissier d’ajouter la commande de Brooke à son compte.

La gentillesse de Chad a surpris Brooke et, comme beaucoup d’autres jeunes enfants dans sa situation, il s’est enfui de la tente quand on lui a remis les donuts.

Réaction surprenante

Page Précédente