Grenoble : elle mange une courge trop mûre, elle perd ses cheveux

Une jeune grenobloise a été victime d’une intoxication en consommant une courge trop mûre. Après des maux de ventre, la jeune femme perd ses cheveux quelques jours plus tard.

En décembre dernier, la jeune femme cuisine une courge achetée en supermarché. Lorsqu’elle goûte son plat, elle le trouve vraiment très amer. Une demi-heure plus tard, elle commence à avoir des maux de ventre, des hallucinations et perd même connaissance.

Une chute de cheveux spectaculaire
Pensant simplement souffrir d’une gastro, c’est seulement quelques jours après, quand la jeune femme commence à perdre ses cheveux de manière spectaculaire que la jeune femme s’inquiète. Pire, cette chute inexpliquée s’aggrave au fil des semaines.

« Au bout d’un mois, ajoute-t-elle, ils partaient comme si j’avais mis de la crème dépilatoire. Quand je les lavais, j’entendais un craquement, ils cassaient à ras. J’étais affolée, paniquée ».

Elle pense tout d’abord à une mousse achetée chez un coiffeur qui pourrait être responsable de sa chute de cheveux et décide d’effectuer un bilan sanguin. Finalement, la jeune femme qui travaille dans un laboratoire de recherches médicales, décide de passer ses cheveux au microscope.

Lors de ses recherches, elle tombe sur un article scientifique publié un certain Docteur Philippe Assouly qu’elle contacte immédiatement. Elle comprend alors que la chute de ses cheveux est dû à ce légume en apparence inoffensif.

De la cucurbitacine toxique
Le Parisien a contacté une spécialiste : « L’intoxication provoquant la chute de cheveux se produit avec des citrouilles, courges, courgettes qui sont particulièrement amères ». Le responsable serait un insecte pollinisateur qui transfère sur des courges cultivées de la cucurbitacine toxique.

« La toxine a attaqué mes cheveux dans le bulbe. Quand ils en sont sortis au bout d’une semaine, ils se sont cassés un par un », a expliqué la grenobloise.

Aujourd’hui cette mésaventure est loin derrière elle. En effet, cette infection n’est pas irréversible et les cheveux de la jeune femme repoussent maintenant normalement.

Close